A sa création, l'association portait le nom de SODERU (Solidarite et developpement Rural). Son nom a été changé en 2014 pour devenir Action Solidarité pour le développement humain (ASODH). Après de premiers projets au Kurdistan irakien, au Bénin, à Madagascar et au Burkina Faso, ASODH a finalement décidé d’ouvrir des bureaux en RDC dès 2002 après l’éruption du Nyragongo qui a détruit une grande partie de la ville de Goma, province du Nord-Kivu, et forcé à l’évacuation de milliers de personnes. ASODH a dès lors porté assistance aux populations de l’Est de la RDC afin de promouvoir un développement rural durable.

Forte de son expérience et de son expertise en RDC, ASODH a décidé d’étendre son action aux pays des Grands Lacs et notamment au Rwanda, pays frontalier de la RDC mais également au Liban affecté par le conflit israélo-libanais de 2006 et à la Libye touchée par la révolution libyenne de 2011. L’association s’est attachée à travailler auprès des populations les plus délaissées et marginalisées le plus souvent dans les zones rurales.

Souhaitant renforcer l’impact de son action humanitaire, ASODH intervient depuis 2014 dans la sphère sociale ainsi que dans la promotion des droits fondamentaux. Cette évolution contribue ainsi à assurer la pérennité des projets humanitaires et favoriser un développement humain durable.

Missions

Association à but non lucratif de la loi de 1901, ASODH a pour but de venir en aide aux populations les plus défavorisées par des actions de développement rural et social dans le monde afin de promouvoir les droits fondamentaux. L’Association agit en répondant aux sollicitations locales par l’accompagnement de projets dans les domaines du logement, de l’infrastructure, de l’eau, de l’assainissement, de l’hygiène et de l’aide sociale. L’Association mène également des actions de formation, de sensibilisation et d’information ainsi que des plaidoyers.

ASODH s’attache à travailler avec le tissu local en développant des projets en partenariat avec des ONGs nationales et en favorisant l’emploi des populations autochtones dans la réalisation de ces projets (HIMO). Ainsi ASODH contribue à un développement durable en impliquant les populations locales et en transmettant des connaissances, un savoir-faire et une expertise. Outre l’apprentissage, impliquer le tissu local dans la réalisation des projets permet de sensibiliser, de responsabiliser et d’assurer l’autonomie des acteurs locaux pour que les projets s’inscrivent dans la durée.

© 2023 by The Girls’ Choir.  Proudly created with Wix.com

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • White YouTube Icon